106 (Ô ignorés) / 114

Publié le par Anne Kawala

Ô ignorés : individus et choses dont j’ignore tout : j’abolis les individus et garde le nom des choses desquelles j’ignore la définition : j’ignore toutes les lettres de l’alphabet en dehors du W car il figure dans mon nom, en bonne place, au beau milieu ; la plus part d’entre vous ignore s’il faut le prononcer « V » ou « OUA » ; j’ignore ce que vous pensez de ce problème mais OUA me semble proprement ridicule, KA-OUA-LA, on dirait le jappement atrophié d’un chien duquel, ignorant que la porte se fermait automatiquement, s’y serait coincé une patte ; ou alors l’on dirait un anglais tentant de prononcer le mot KOALA, mais ignorant que le W ne se dit pas comme en anglais OUA mais V, peut-être faut-il conclure que les français qui prononcent des W en OUA et non en V, ignorent qu’ils parlent non pas français mais anglais; j’en viens donc à ce que j’ignore : ces mots en OUA :
 
WADING : [OUA-DING] : chien fou qui ne sait pas pêcher
 
WAGAGE : [VA-GAGE] : va chercher tes gages, récolte ce que tu as semé
 
WAGON-TREMIE : [VAGONTREMIE] : wagon très à cheval sur les principes de rapidité
 
WALE : [OUALLE] : mur mur (musique) ou [VALE] : rimbautisme (poésie africaine)
 
WALK-OVER : [WOALKOVER] : chien qui marche ou crève, alors qu’il n’a plus d’adversaire
 
WARRANT : [VARAN] : ce que mangent les gros lézards de Miami ou [OUA-RANT] : chien rance plus cynique que drôle, assez agressif s’il ne récupère pas ce qu’il engage
 
WATTMAN : [OUA-TE MAN] : chien de l’homme en coton (homme mort dans l’exercice de ses fonction, électrocuté par le tramway qu’il conduisait)
 
WEHNELT : [VENELT] : quand le monde cylindrique est d’électrovelours
 
WELCHE : [OU-E-LCHE] : où lécher le roman ?
 
WELLINGTONIA : [OUE-LINK-TO-NIA] : oui, lier pour nier est aussi absurde qu’un séquoia nain
 
WELTER : [OUE-L-TER] : oui, trois fois elle s’entraîna aux haltères pour vaincre Walterrrr the Wünderrrr Walserrrr - il a découvert la boxe, il n’aime plus la danse ni les femmes
 
WERGELD : [VER-GELD] : le lombric du monde, lui, ne paye aucun tribut pour manger le mort
 
WHIG : [OUI-G] : si y’a l’point G qu’est trouvé, tout est OK, y’a l’économie ki jouit
 
WHIPCORD : [OUIP-CORDE] : écossais tisseur s’étant pendu en oblique, mouvement d’acquiescement à la beauté et de désespoir de ne pouvoir réaliser la nouvelle étoffe. Victoria la baptisa de son nom.
 
WIENERLI : [VIEN-HERR-LIE] : l’homme de Vienne ment, vérité générale, les tailles des saucisses ne font pas tout dans la vie d’un homme ni dans celle d’une femme
 
WINCH : [OUI-INCH] : quelle winchester posée sur un treuil tire à pile un pouce d’un pont d’un yacht ?
 
WINTERGREEN : [OUI-TER-GREEN] : les terres cou-vertes de gaultheria pleurent trois fois à la venue de l’hiver
 
WITLOOF : [OUI-T-LOUF’] : « t’es fou, toi, non ? » « non, trop chic , tu ne peux comprendre » (histoire de deux évadés mourrant de faim dont l’un ne veut pas de feuilles de salades trouvées dans une poubelle)
 
WOLFRAM : [WOAL-FRAM] : du cadre du réveil, la lumière n’est pas loin
 
WORMIEN : [VOR-MINE] : la grouillance des arcanes quand on se creuse trop la tête
 
WURM : [VURM] : sculpteur dont le rapport à la glace n’existe pourtant pas
 
WYANDOTTE : [OUAILLE-EN-DOT] : le système de dot conduit la Chine à une politique nataliste catastrophique ; celle des poules proariasluting est-elle vraiment mieux ?
                                                                                                               
= WELL SEE ? [OUE-L-SI] : ne scie-telle, regardant l'horizon, la branche sur laquelle elle s'est assise ?

Publié dans F.L.F. (extraits)

Commenter cet article