48 (L'Ecosse) /114

Publié le par Anne Kawala

« D’Ecosse !

« Des gosses d’Ecosse, mon Général !

« Des cosses d’Ecosse ?

« Non mon Général !

« Des gosses des cosses d’Ecosse ?

« Oui mon Général ! Des gosses écossent les cosses d’Ecosse !

« Des cosses gaussent les gosses d’Ecosse ?

« Non mon Général !

« La cause des gosses qu’écossent les cosses d’Ecosse ?

« La cause des gosses qu’écossent et écôtent les cosses d’Ecosse !, mon Général !

« Les gosses qu’écossent et écôtent les cosses d’Ecosse, c’est pour faire du fil ?

« Oui mon Général !

« Et qui ose s’en gausser des pauvres gosses qu’écossent et qu’écôtent les cosses d’Ecosse pour filer les chaussettes des soldats ?

« Ce sont les légaux qui se gaussent de la cause de ces pauvres gosses qu’écossent et qu’écôtent les cosses d’Ecosse ; « L’effort national » osent-ils grossièrement, mon Général !

« Les légaux au mess, chaussettés de vertes chaussettes de fil d’Ecosse de cosses, causent et se gaussent ainsi de la cause de ces pauvres gosses qu’écossent et qu’écôtent les cosses d’Ecosse ? Si grossièrement ?

« Oui mon Général !

« C’est dégoûtant d’imaginer ces gosiers gras, légaux qui, au mess, chaussettés de vertes chaussettes de fil d’Ecosse de cosses, causent et se gaussent ainsi de la cause de ces pauvres gosses qu’écossent et qu’écôtent les cosses d’Ecosse, si grossièrement ! … Quelle cause dégoter ?

« Vous ne voulez plus défendre ces gosses qu’écossent et qu’écôtent les cosses d’Ecosse pour filer vertes en fil d’Ecosse les chaussettes des soldats, mon Général ?

« Si les gosses qu’écossent et qu’écôtent les cosses d’Ecosse n’est pas une cause qu’écoutent les légaux verts et qu’en leurs gosiers gras ne résonnent que causeries et gausseries sur ces pauvres gosses qu’écossent et qu’écôtent les cosses d’Ecosse pour filer vertes en fil d’Ecosse les chaussettes des soldats, ne faut-il pas écosser cette cause-là pour en épouser une autre ?

« Non mon Général !

« Non ?

« Non ! C’est parce que la cause des pauvres gosses qu’écossent et qu’écôtent les cosses d’Ecosse pour filer vertes en fil d’Ecosse les chaussettes des soldats et des officiers, celles-là mêmes que vous portez mon Général !, n’est écoutée par aucun des autres généraux légaux, aucun n’est généreux comme vous mon Général ! ; tous de ces généraux, ceux-la mêmes qui sont chaussettés de chaussettes vertes filés par les fils des soldats Ecossais, tous ces généraux légaux font frissonner leurs gosiers gras en en causant au mess, en s’en gaussant ! si grossièrement mon Général !, de cette cause des pauvres gosses qu’écossent et qu’écôtent les cosses d’Ecosse, filant les chaussettes vertes de leurs pères, des autres soldats, et des généraux, mon Général ! Ces pauvres gosses, mon Général, qui sont à l’usine mon Général !, écossant et écôtant toute la sainte journée des cosses d’haricots pour filer en fils d’Ecosse à leurs pères, aux soldats et aux généraux, des chaussettes mon Général, et qui ne vont pas à l’école écouter les causeries sur l’Ecosse, seront-ce un jour de bons soldats, mon Général !, vous comprenez mon Général ? Si l’Ecosse ne les défend pas qui défendra plus tard l’Ecosse mon Général ?

Publié dans F.L.F. (extraits)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article